Joyeux noel et banlieue 13

Publié le par Fred SCELLIER

Y a des 11 novembre qu'ont d'la gueule. Ouais, la date de la commémoration de la fin de la grande machine à casser des gueules, c'est ça le 11 novembre. Et cette année, j'en ai profité pour faire un peu plus que penser avec émotion à tous ces pauv'gars de tellement de pays qui se sont faits broyer par les canons dont ils étaient la chair pas chère!!

Ouais, mais pas un truc important non, juste vu deux films. Dont un à prioiri hors sujet. Et puis c'est fou comme finalement y a des analogies qui ne trompent pas. Mais si cherchez un peu, au nom de la république, on décide qu'on doit éliminer l'autre, le différent, le trop différent, l'allemand d'y a un peu moins d'un siècle et les pauvres des banlieues de maintenant. Tous ces empécheurs de spéculer en rond, tous ces crèvent la faim, ces crèvent la vie qui viennent faire chier le bon actionnaire à l'abri derrière son bon gros matelas de pognon ou d'action. ça finit par faire tache. Et qu'on vienne pas nous raconter qu'on pourrait fraterniser et se rendre compte qu'on est pareils, des humains, des gens, des morts en sursis. Ben ouais enfin, pensons deux minutes, d'ici deux cent ans, aucun des vivants actuels n'aura plus la moindre importance, à peine si dans le foutoir des 6 milliards on se souviendra de deux ou trois noms plus ou moins importants par ci par là.

Alors voilà cette année, j'ai vu deux films: joyeux noel et banlieu 13. Rien de comparable ni dans le style ni dans la méthode ni dans les acteurs, bref rien de comparable, à part peut-être pour celui qu'aurait envie de grater un peu plus loin, derrière les croutes des cicatrices. Ouais, des histoires d'humains broyés pour faire honneur à des valeurs, des slogans gravés sur des frontons : ouais dont un qui me revient souvent. Mais si celui de notre république, mais si : liberté, égalité fraternité. ça rappelle rien à personne, non? même pas un peu? mais vous savez des trucs comme la déclaration universelle des droits de l'homme? mais enfin, voyons, quand on se rappelle tous les 14 juillet de chaque année c''est pas seulement pour un jour férié , pas seulement pour une magnifique garden party, bordel à cul! non! c'est l'anniversaire d'une prise de conscience, d'une prise de pouvoir qui a abouti à ce qui devrait être la synergie de ces trois grands principes: liberté, égalité, fraternité (et quelque soit l'ordre dans lequel on les énonce).

Ouais aujourd"hui j'ai vu deux films qui m'ont fait penser, étonnant non?

allez banzaï!!!!!

Publié dans larg02

Commenter cet article