Douala

Publié le par FRED SCELLIER

Sur l'album photo de ce blog on peut trouver les photos d'un concert, en fait, de plusieurs. Dans un endroit comme il en existe plusieurs à Douala, capitale économique du Cameroun. Je vis dans cette ville depuis septembre 2000, et j'y suis pour quelques mois encore. Je suis ici pour travailler, précisons que ce n'est pas la musique qui me permet de gagner ma vie...
A Douala, il y a des musiciens de jazz remarquables, et les standards de jazz sont très vivants. Ainsi Jean-Claude ESSI, un sax tenor étonnamment puissant, une sorte de réincarnation de John Coltrane. Il a fédéré quelques zikos qui le suivent au gré des contrats qu'il dégote dans les cabarets/boites de jazz qui vivent la nuit à Douala.
Et depuis novembre 2003, je les rejoins de temps en temps. L'occasion de se colter en vrai avec les standards, sans vraiment en faire vivre les thèmes qui ont déjà largement vécus, mais en improvisant, en hard impro, parfois en free-jazz, parfois en virevoltant vers les ambiances de Fela, et des thèmes plus ethnos. J'essaie de trouver ma voie entre Oliver NELSON, Wayne SHORTER et Charlie PARKER. Mais décidément ils m'appellent Fred Rollins, et pourtant...je me sens assez loin de Sonny Rollins.
Pour continuer à travailler, le principe est simple: le banks de midifiles pédagogiques d'internet réservées aux jazz, une fois ré-arrangées pour reason 2.5 fournissent d'excellentes plages de trio (Piano, basse, batterie) sur lesquelles bosser, encore et encore les feelings à faire naitre ensuite en live session.
Précisons que j'avais abandonné le sax depuis environ 15 ans, et que je me suis remis tout doucement depuis mon arrivée ici, après avoir racheté un sax yamaha d'étude et en me fixant comme objectif de pouvoir jammer avec les zikos de Douala dans les boites de jazz d'ici.
OBJECTIF ATTEINT

Publié dans larg02

Commenter cet article